section


section

section [ sɛksjɔ̃ ] n. f.
• 1564; « action de couper » 1380; « scission » 1366; lat. sectio
I
1Math. Figure engendrée par l'intersection de deux autres. Section plane d'un volume : figure constituée par l'intersection de ce plan et de ce volume. Sections coniques ( conique, n. f.) :ellipse, hyperbole, parabole. Section droite d'un prisme ou d'un cylindre : section par un plan perpendiculaire aux arêtes et aux génératrices. — (1694) Point de section : point commun à deux lignes qui se coupent. ⇒ intersection.
2Surface, forme que présente une chose coupée (réellement ou fictivement) selon un plan transversal. profil. « Quelqu'un a imaginé de changer le tuyau, on en a mis un qui a une section double » (Aragon). Tuyau de 3 cm de section. diamètre.
Hydrogr. Section mouillée d'un cours d'eau.
3Représentation graphique d'un ensemble artificiel complexe (édifice, navire, véhicule, machine, etc.) qu'on suppose coupé selon un plan vertical perpendiculaire à la longueur. 2. coupe. Section transversale d'un moteur.
4Action de couper; fait d'être coupé. Section accidentelle de la moelle épinière. Manière dont une chose est coupée, divisée. Aspect qu'une chose présente à l'endroit où elle est coupée. coupure. Section irrégulière, nette.
II(Abstrait)
1Élément, partie (d'un groupe, d'un ensemble). Section locale d'un parti politique, d'une société secrète. cellule, groupe. Section française de l'Internationale ouvrière (S. F. I. O.).
Section électorale : dans une grande ville, groupe d'électeurs qui votent dans un même bureau; ce bureau. La 24e section du 16e arrondissement de Paris.
Sections du Conseil d'État.
Section littéraire, scientifique (dans un lycée). Changer de section.
(1798) Subdivision d'une compagnie ou d'une batterie, qui comprend de trente à quarante hommes. Une section d'infanterie. École de section. Chef de section : gradé (lieutenant) qui commande une section.
Section homogène : partie d'une entreprise, d'un atelier où le coût est proportionnel à une unité d'œuvre (heure de main-d'œuvre, kilogramme du produit, etc.).
2Partie (d'un ouvrage). Sections d'un livre, d'un traité. Chapitres divisés en sections. paragraphe.
3(1949) Partie (d'un trajet). Section d'un parcours, d'une route, d'une voie ferrée. « Les grandes sections rectilignes du canal » (J.-R. Bloch). Partie (d'une ligne d'autobus, de tramway) qui constitue une unité pour le calcul du prix du trajet. Changement, fin de section. « L'autobus J ne connaissait pas encore le système des sections » (Romains). Bastille, section.
4(v. 1945) Section rythmique d'un orchestre de jazz : ensemble des instruments qui marquent le rythme. Section mélodique.
5(mil. XXe) Phys. nucl. Section efficace : mesure de la probabilité d'interaction d'une particule avec une autre particule ou avec un noyau déterminé.

section nom féminin (latin sectio, de secare, couper) Action de couper ; fait d'être coupé : La section accidentelle de la moelle épinière. Forme, surface, diamètre, dimension d'une coupe plane transversale, réelle ou imaginaire, d'un objet : Un tube de 12 mm de section. Division ou subdivision d'un ouvrage écrit : Un traité comprenant plusieurs sections. Partie d'une voie de communication : Une section d'autoroute en réparation. Division du parcours d'une ligne d'autobus, servant de base au calcul du prix d'un trajet : Un trajet urbain de quatre sections. Partie d'un ensemble quelconque que l'on a divisé, notamment pour les besoins de l'administration, du classement : Les sections d'une bibliothèque. Groupe local d'adhérents d'un parti, d'un syndicat, constituant une subdivision de celui-ci : Une réunion de section. Chemin de fer À la S.N.C.F., établissement de la fonction équipement comprenant un certain nombre de districts. Droit Subdivision d'une chambre d'un tribunal ou d'une cour. Nom de certaines divisions administratives d'une commune, érigée en personne morale possédant et gérant les biens affectés à l'utilité collective de ses habitants. Mathématiques Action de couper un volume par un plan ; figure résultant de cette action. Militaire Petite unité élémentaire constitutive de la batterie dans l'artillerie, de la compagnie dans l'armée de l'air, l'infanterie, le génie, les transmissions et la plupart des services. (La section est commandée par un lieutenant.) ● section (expressions) nom féminin (latin sectio, de secare, couper) Section du Conseil d'État, formation administrative ou juridictionnelle du Conseil d'État. Section syndicale d'entreprise, ensemble des membres du personnel affiliés à un même syndicat au sein d'une entreprise. (Créée en 1968, la section a un crédit d'heures alloué, sur le temps de travail, pour ses délégués syndicaux, peut disposer d'un local dans certaines entreprises, a le droit d'affichage sur ses panneaux, etc.) Sections parisiennes, à Paris, sous la Révolution, subdivisions électorales, créées le 21 mai 1790 pour remplacer les anciens districts. (Elles devinrent des centres d'agitation des sans-culottes et furent à l'origine de la journée du 10 août 1792. Elles ont disparu sous le Directoire.) Section mouillée, coupe en travers d'un cours d'eau. Section droite, section d'un cube ou d'un prisme par un plan perpendiculaire à une arête, ou d'un cylindre par un plan perpendiculaire à une génératrice. Section rectiligne d'un dièdre, section d'un dièdre par un plan orthogonal à son arête. Section d'état-major, élément d'un bureau d'état-major. Section spéciale, unité disciplinaire où étaient affectés, jusqu'en 1972, les insoumis et les militaires gravement punis. Section rythmique, en jazz, ensemble des instruments (piano, guitare, contrebasse, batterie) qui font entendre la ligne harmonique d'un thème et marquent les temps de la mesure. Section mouillée, surface, dans un plan vertical, de la tranche d'eau comprise entre le plafond et le niveau de la retenue normale du chenal d'une voie navigable. Section efficace, grandeur, ayant les dimensions d'une aire, permettant de calculer la probabilité des interactions d'un type donné entre particules, ou entre particules et noyaux. (L'unité utilisée en pratique est le barn qui vaut 10−24 cm2.) ● section (synonymes) nom féminin (latin sectio, de secare, couper) Action de couper ; fait d'être coupé
Synonymes :
Division ou subdivision d'un ouvrage écrit
Synonymes :

section
n. f.
rI./r
d1./d Surface que présente une chose à l'endroit où elle est coupée transversalement. Section ronde d'une balle.
|| Cette surface considérée d'un point de vue théorique (sans qu'il y ait effectivement coupure). Câble de deux centimètres carrés de section.
d2./d Représentation théorique, selon un plan transversal, d'un objet, d'une machine, d'un édifice; coupe.
d3./d GEOM Lieu de l'espace où deux lignes, deux surfaces se coupent. La section de deux lignes est un point. La section de deux plans est une droite. Section droite d'un prisme, d'un cylindre, section perpendiculaire aux arêtes de ce prisme, aux génératrices de ce cylindre.
rII./r
d1./d Division, dans une administration, une organisation. Section syndicale d'entreprise.
|| Section communale ou, anc., section rurale: la plus petite division territoriale d'Haïti.
d2./d MILIT Subdivision d'une compagnie, d'une batterie, comprenant de trente à quarante hommes.
d3./d Portion d'une voie de communication; division du parcours de certains véhicules de transport en commun. Section d'autoroute.
d4./d Subdivision d'un ouvrage. Livre en trois sections.
d5./d MUS Section rythmique d'un orchestre de jazz: ensemble des instruments qui assurent le soutien rythmique de l'orchestre.

⇒SECTION, subst. fém.
A. — 1. GÉOM. Figure déterminée par l'intersection d'un volume par un plan, de deux volumes, ou de deux plans.
Section conique. Section produite par un plan dans un cône. Une section conique ou simplement une conique est la section plane d'un cône droit à base circulaire (BÉG. Dessin 1978). V. conique ex. de Gds cour. pensée math.
Section droite d'un cône, d'un cylindre, d'un prisme. Section d'un cône, d'un cylindre, d'un prisme par un plan perpendiculaire aux génératrices ou aux arêtes. On nomme section droite d'une surface prismatique, une section par un plan perpendiculaire à la direction commune des arêtes (HADAMARD, Géom. ds espace, 1921 [1901], p. 66). On désigne sous le nom de sections droites du cylindre, les sections par des plans perpendiculaires aux génératrices (HADAMARD, Géom. ds espace, 1921 [1901], p. 120).
Section plane. Courbe ou surface produite par l'intersection d'un solide et d'un plan. Une section plane est produite par un plan de surface ou de volume (BÉG. Dessin 1978).
Section principale. Section normale pour laquelle la courbure de l'intersection est, au point considéré, la plus grande ou la plus petite. En tout point O d'une surface (S) passent deux courbes planes, orthogonales entre elles, dont les courbures sont l'une maximale, l'autre minimale: ce sont les sections principales de (S) (MATHIEU-KASTLER Phys. 1983).
BEAUX-ARTS. [P. réf. à Léonard de Vinci ou à la manifestation d'expression cubiste qui voulait réinstaurer dans la composition le nombre d'or] Section d'or; section dorée. Partage asymétrique d'un segment selon le nombre d'or. Les partisans fanatiques de la section dorée ont essayé de l'appliquer à la longueur des cordes (Gds cour. pensée math., 1948, p. 496).
2. a) Surface, forme que présente une chose coupée selon un plan transversal. Synon. profil. Section carrée, circulaire, rectangulaire, triangulaire. Les usines peuvent aussi bien fondre des colonnes à section rectangulaire que des colonnes à section circulaire (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 327). La chaise et le fauteuil (...) ne sont pas très différents de ceux que Percier dessinait vers 1810 (...); les pieds antérieurs à section carrée sont incurvés à l'avant au lieu d'être droits (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 149).
HYDROGRAPHIE. Section mouillée d'un cours d'eau. ,,En un point donné d'un cours d'eau ou d'un canal, section plane perpendiculaire à la direction de l'écoulement comprise entre la surface libre et la paroi mouillée`` (MÉTRO 1975).
PHYS. Section efficace. Surface apparente d'un noyau atomique soumis au bombardement d'un neutron (d'apr. CHARLES 1960). La section efficace totale de réaction devient alors plus petite que la section géométrique du noyau mais cesse de diminuer aux très hautes énergies par suite de la production de mésons (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 367).
b) Opération qui consiste à couper quelque chose; résultat de cette action. Synon. coupe, coupure. Cette viande, préparée par une main inexpérimentée, est mal parée: la section des os n'est pas nette (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 218).
MÉD. Opération chirurgicale consistant à sectionner; résultat de cette action. Section du grand sympathique, d'un ligament, d'un nerf. Les rameaux situés au dessous de la section, ou de la ligature, ne communiquent plus avec l'ensemble de l'organe sensitif (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 82). La section de la moelle épinière dans la région cervicale fait devenir le sang rouge et augmente l'irritabilité musculaire (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p. 83).
DESSIN. Représentation graphique sous forme de coupe transversale ou longitudinale, d'un ensemble complexe (édifice, machine, navire, véhicule). La section est située, sur les autres vues correspondantes, par un axe et sur le plan sécant lui-même, par des hachures (BÉG. Dessin 1978).
MAR. Maîtresse section d'un navire. Synon. maître couple (v. couple2 C 1 b). La section transversale du navire (...) [a] son maximum, sur le maître-couple (ARMENGAUD, Moteurs à vapeur, t. 2, 1861, p. 274).
B. — [À propos d'élém. constitutifs d'une organ. hum. à caractère admin., jur., associatif ou prof.]
1. Subdivision d'une circonscription administrative.
Section de commune. ,,Division administrative d'une commune, ayant une personnalité juridique propre et assumant elle-même sa gestion`` (BARR. 1974). La rémunération des gens de service dans les écoles maternelles publiques est à la charge des communes; il en est de même des frais de balayage et de nettoyage des classes et des locaux à l'usage des écoles primaires élémentaires de toute commune ou section de commune (Encyclop. éduc., 1960, p. 115).
Section électorale. ,,Subdivision de la commune ayant ses intérêts distincts à défendre et à laquelle pour cette raison, on accorde une représentation spéciale dans le conseil municipal`` (CAP. 1936). Le préfet pourra, par un arrêté, diviser en sections électorales les communes, quelle que soit leur population (BACQUIAS, Cons. gén. et cons. arrondiss., 1934, p. 45).
Section de vote. Un des bureaux de vote d'une commune lorsqu'il en existe plusieurs. La section de vote, à la différence de la section électorale, ne constitue pas un collège électoral séparé, mais simplement une division matérielle destinée à faciliter aux citoyens l'accomplissement de leur devoir (CAP. 1936).
HIST. Sections parisiennes, de Paris. Circonscriptions de Paris de 1790 à 1795. Le 25 juillet 1792, à la première nouvelle du manifeste publié par le duc de Brunswick, les sections de Paris se constituent en permanence et délibèrent sur les mesures que réclame le salut de la patrie (Pol. 1868).
2. ,,Subdivision d'une cour, d'un tribunal, ou d'une chambre dans les juridictions importantes`` (BARR. 1974). Section administrative, contentieuse; section des finances du conseil d'état; section criminelle de la cour de cassation; section d'un conseil de prud'hommes. Sur le vu de la requête et des pièces, la cour de cassation, section criminelle, statuera définitivement (Code instr. crim., 1808, art. 545, p. 787). Le conseiller Albert Prince, chef de la section financière du parquet, avait été trouvé écrasé, près de Dijon, sur la voie ferrée (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p. 196).
3. Division opérant un classement par discipline ou par catégorie dans l'organisation scolaire ou universitaire, dans un institut ou une académie. Section de l'école pratique des hautes études; section littéraire, juridique, scientifique du conseil national des universités; section classique, moderne; section industrielle, commerciale; section d'économie politique, de droit, de géographie, de lettres. La science du gouvernement appartient de droit à l'une des sections de l'Académie des sciences, dont le secrétaire perpétuel devient nécessairement premier ministre (PROUDHON, Propriété, 1840, p. 340). J'ai (...) terminé ma présidence de la section de Littérature de l'Institut genevois (AMIEL, Journal, 1866, p. 39).
4. Groupement le plus souvent local d'un parti politique, d'un syndicat professionnel. Section de propagande; membre d'une section; réunion de section. Parmi les militants de sa section, il connaît un garagiste, d'origine polonaise, auquel on peut faire confiance (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 714). Les manifestants sont présentés comme des irresponsables: « La plupart n'avaient pas été consultés avant cette action décidée quasi unilatéralement par la section locale du CNJA » (DEBATISSE, Révol. silenc., 1963, p. 212).
En partic.
♦ [À propos de l'organ. propre à certains partis pol., notamment aux marxistes] ,,Organisation élémentaire permanente qui groupe les adhérents sur une base locale`` (GRAW. 1981). Synon. cellule. Quand j'ai appris que les Maures combattaient pour Franco, j'ai dit à ma section socialiste: « Nous devons faire quelque chose. Sinon, qu'est-ce que les camarades ouvriers diront des Arabes? » (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 788).
♦ [À propos de l'organ. propre à un syndicat] Section syndicale (d'entreprise). ,,À l'intérieur d'une entreprise, ensemble des adhérents à un même syndicat dont le caractère représentatif est reconnu`` (Manag. 1971). Délégué de section. V. délégué II B 2 a.
5. a) DÉFENSE. Subdivision d'une compagnie d'infanterie ou d'autres armes comprenant une quarantaine d'hommes, commandée par un officier subalterne (sous-lieutenant, lieutenant) ou par un sous-officier supérieur (adjudant, adjudant-chef). Section antitank; section d'artillerie, du génie, d'infanterie, d'assaut, de mitrailleurs. Ce n'est pas l'homme qui existe, c'est un nouvel être: la troupe. La section est plus brave que l'homme; la compagnie, plus brave que la section (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1916, p. 162). Le sergent chef a rallié les survivants (...) les groupant avec une section de mitrailleuses à la sortie du côté de l'étang (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 138).
Chef de section. Officier ou sous-officier qui commande cette unité. Karlitch, enfin chef de section de chars, avançait, tirant sans arrêt sur les sections antitanks ennemies (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 844).
Demi-section. Petite unité d'infanterie ou de cavalerie comprenant deux escouades, et commandées par un sergent. V. escouade ex. de Romains.
Section spéciale. Unité disciplinaire où sont affectés les insoumis et les militaires punis à plus de cent jours de prison. Les insoumis qui sont condamnés sont, à l'expiration de leur peine, envoyés dans une section spéciale (J.O., Loi rel. recrut. arm., 1928, p. 3824).
Section d'état-major. Partie d'un bureau d'état-major. (Dict. XXe s.).
b) P. méton. Petit groupe d'unités mécanisées. Section d'automitrailleuses, d'autos-canons. Supra B 5 a ex. de Malraux.
AVIAT., MAR.
♦ ,,Groupe de deux bâtiments, en tant que subdivision d'une division ou d'une escadrille`` (GRUSS 1978).
♦ Groupe de deux ou trois avions d'une même escadrille. Des études étaient en cours en vue de l'organisation de sections d'avions légers pour les divisions de cavalerie et l'artillerie des corps d'armée (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 171).
C. — [À propos d'une division matérielle]
1. Partie d'un ouvrage, d'un code, d'un chapitre d'un livre; partie d'une classification. Conformément aux dispositions de la section II du chapitre II du titre de la Jouissance et de la Privation des Droits civils (Code civil, 1804, art. 719, p. 131).
2. Partie d'un parcours, d'un trajet.
TRANSP. Partie d'une ligne d'autobus, d'un tramway constituant pour le prix d'un trajet une unité indivisible. Changement, fin de section. (Dict. XXe s.).
3. Partie d'un ensemble organisé ou fonctionnel.
ÉCON. Section homogène. ,,Groupement réel ou fictif d'un certain nombre de charges de l'entreprise qui peuvent être ramenées à une unité commune, ou unités d'œuvre`` (CIDA 1973).
MUS. Section rythmique d'un orchestre de jazz. Ensemble des instruments chargés de marquer le temps soit en jouant un rôle rythmique (percussion, batterie) soit à la fois un rôle rythmique et harmonique (piano, basse à corde(s), ou à vent, guitare, banjo) (d'apr. Hachette 1980, ROB. 1985).
ZOOL. ,,Division d'un genre en groupes d'espèces affines`` (SÉGUY 1967).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1366 « dissension, scission » (Ord. du roy Charles, Reg. du Parlem., ms. Bibl. du Louvre, B 1253 ds GDF. Compl.); 2. fin XIVe s. « action de couper » (EVRART DE CONTI, Probl. d'Arist., B. N. 210, f ° 204 v °; ibid.); 3. a) 1690 « dessin en coupe » (FUR.); b) 1857 hydrol. section d'un cours d'eau (BLANCHE); 1908 id. section mouillée (DE MARTONNE, Géogr. physique, t. 1, p. 458 ds ROB.); 4. a) 1564 math. (P. FORCADEL, Les Six premiers livres des éléments d'Euclide, p. 4); b) 1654 sections coniques (PASCAL, Traité des coniques, éd. L. Lafuma, p. 38); c) 1694 point de section (Ac.); d) 1871 section normale (...), plane, principale (LITTRÉ); e) 1953 phys. nucl. section efficace (Lar. 20e Suppl.). B. 1. a) 1657-58 « division ou subdivision d'une œuvre écrite » (PASCAL, Esprit géométrique, Section I ds Œuvres, éd. L. Lafuma, p. 349); b) 1871 « en biologie, division d'un grand genre » (LITTRÉ); 2. a) 1789 « subdivision d'une chambre de justice, tribunal » (SIEYÈS, 7 sept., Arch. Parl., 1re Sér., t. VIII, p. 597, col. 1 ds BRUNOT t. 9, 2, p. 1021); b) 1790 « division administrative d'une ville » (Doc. Hist. Révol., Contr. Dir., p. 150, Décret sur la contrib. foncière, 23 nov., ibid., p. 1022); c) id. « subdivisions de Paris » (Décret 21 mai-27 juin, Duvergier, t. I, p. 179, ibid., p. 1021); 3. a) 1798 « fraction d'un corps de troupe » (SCHWAN, Suppl. au dict. de la lang. all. et françoise, p. 71); b) 1872 chef de section (LITTRÉ); 4. a) 1862 « subdivision d'un parti, d'un syndicat » (HUGO, Misér., éd. M. Allem, p. 864 [La Pléiade]); b) 1939-40 section du P.C. (ARAGON, Les Communistes, p. 215 ds ROB.); 1968 section d'entreprise (Journal officiel, 27 déc. ds Jur. 1985); 5. 1887 section d'une voie ferrée (HERDNER, Constr. et conduite locomot., t. 1, p. 73); 1932 « partie d'une ligne d'autobus qui constitue une unité indivisible pour le calcul du prix » (J. ROMAINS, Hommes de bonne volonté, t. 1, XXII, p. 259 ds ROB.). Empr. au lat. sectio « action de couper, coupure, amputation », géom. « division à l'infini ». Fréq. abs. littér.:1 129. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 202, b) 1 301; XXe s.: a) 1 208, b) 1 497.
DÉR. Sectionnaire, subst., hist. Membre des sections de Paris sous la Révolution française. Il n'a pas entendu rouler sur le pavé les sabots des femmes du peuple et le canon des sectionnaires (FAURE, Hist. art, 1921, p. 122). Empl. adj. Les réacteurs ressuscitèrent le mouvement sectionnaire et organisèrent en bandes armées la « jeunesse dorée » (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 435). []. 1res attest. a) 1793 subst. « nom donné pendant la Révolution française aux membres des sections de Paris » (Rapp. de Barère, 1er oct., Buchez et Roux, t. XXIX, p. 211 ds BRUNOT t. 9, 2, p. 863); b) 1793-94 adj. « relatif à une section de Paris » (C. DESMOUL., Vx Cord., n ° VI, ibid., p. 1023); de section, suff. -aire1 et 2. Fréq. abs. littér.:21.
BBG. — DUB. Pol. 1962, p. 417. — QUEM. DDL t. 27 (s.v. sous-section). — Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 161. — RANFT 1908, p. 88.

section [sɛksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1564, en math., « intersection »; « scission », 1366; « action de couper », 1380; lat. sectio « action de couper », de secare.
———
I
1 Géom. Génération d'une figure par l'intersection de deux autres.(1671). Figure ainsi engendrée. || Section plane (par un plan). || Section conique (ou, n. f., conique). Ellipse, hyperbole, parabole (→ Intéresser, cit. 21; repasser, cit. 13).Section droite d'un prisme ou d'un cylindre : section par un plan perpendiculaire aux arêtes et aux génératrices.(1694). || Point de section : point commun à deux lignes qui se coupent. Intersection.
2 Surface, forme que présente une chose coupée (réellement ou fictivement) selon un plan transversal. Profil (infra cit. 5). || Pied de table à section carrée (→ Gaine, cit. 13).Hydrogr. || Section mouillée d'un cours d'eau.
1 Le débit d'un cours d'eau est le volume qui passe pendant l'unité de temps (seconde) par la « section mouillée », c'est-à-dire par la surface qu'enveloppe le périmètre mouillé.
E. de Martonne, Traité de Géographie physique, t. I, p. 458.
2 (…) quelqu'un a imaginé de changer le tuyau, on en a mis un qui a une section double, alors le jet d'eau a diminué de hauteur (…)
Aragon, la Semaine sainte, XV.
3 (1690). Représentation graphique d'un ensemble artificiel complexe (édifice, navire, véhicule, machine, etc.) qu'on suppose coupé selon un plan vertical perpendiculaire à la longueur. 2. Coupe (B., 4.). || Section transversale, longitudinale.Mar. || Maîtresse section d'un navire (ou maître-couple).
4 Didact. Opération qui consiste à couper (un cordon nerveux, un tendon, etc.). suff. -tomie.Manière dont une chose est coupée, divisée ( Division).Esthétique. || Section dorée, section d'or. Nombre (infra cit. 10 : nombre d'or).
tableau Lexique de la chirurgie.
Aspect qu'une chose présente à l'endroit où elle est coupée. Coupure. || Section irrégulière, nette.Endroit où une chose est coupée (→ Moelle, cit. 8).
———
II (Abstrait). Élément, partie (d'un ensemble, d'un groupe). Division.
1 (D'un groupe humain). || Section locale d'un parti politique, d'un syndicat, d'une société secrète. Cellule (supra cit. 11), groupe (→ aussi Nomenclature, cit. 4).Anciennt. || Section française de l'Internationale ouvrière (S. F. I. O.).Section syndicale. || Section syndicale d'entreprise.
(1790). || Section de commune : personne morale qui possède et qui gère des biens affectés à l'utilité collective des habitants demeurant sur une portion déterminée d'une commune.(Mil. XXe). || Section électorale : subdivision de la commune qui dispose d'une représentation spéciale à l'intérieur du conseil municipal et dont les habitants forment un collège à part pour les élections municipales.Dans une grande ville, Groupe d'électeurs qui votent dans un même bureau; ce bureau lui-même. || La 24e section du 16e arrondissement de Paris.Hist. Subdivision de Paris (1790-1795) :
3 Évariste Gamelin, peintre, élève de David, membre de la section du Pont-Neuf, précédemment section Henri IV, s'était rendu de bon matin à l'ancienne église des Barnabites, qui depuis trois ans, depuis le 21 mai 1790, servait de siège à l'assemblée générale de la section (…) les voûtes (…) voyaient maintenant les patriotes en bonnet rouge assemblés pour élire les magistrats municipaux et délibérer sur les affaires de la section.
France, Les dieux ont soif, I.
(1789). || Section d'un tribunal : division d'une chambre chargée de juger des affaires de même nature. || Section d'un conseil de prud'hommes (cit.). || Sections du Conseil d'État. || Section contentieuse.Section d'une classe de l'Institut de France.
(1798). Milit. Subdivision d'une compagnie ou d'une batterie, qui comprend de trente à quarante hommes. || Les groupes (infra cit. 12) d'une section. || Une section de fantassins (→ Baïonnette, cit. 3). || Section de mitrailleuses (→ Dos, cit. 24), d'engins (cit. 4). || Section d'état-major. || École de section (→ Lieutenant, cit. 6). || Chef de section : gradé qui commande une section (adjudant, adjudant-chef, aspirant, sous-lieutenant, lieutenant).
4 (…) le lieutenant Rochas, à qui le capitaine Beaudoin avait donné un ordre, passa devant les tentes de sa section.
Zola, la Débâcle, I, II.
Section homogène : partie d'une entreprise, d'un atelier où le coût est proportionnel à une unité d'œuvre (heure de main-d'œuvre, kilogramme du produit, etc.).
2 (1655). Partie. || Sections d'un ouvrage, d'un traité, d'un code. || Chapitre divisé en sections ( Paragraphe). || Les ouvrages de cette bibliothèque sont répartis en huit grandes sections ( Classement).
3 (1949). Partie (d'un trajet). || Section d'un parcours, d'une route, d'une voie ferrée.
5 Les grandes sections rectilignes du canal sont raccordées par des courbes d'eau d'une grâce parfaite.
J.-R. Bloch, Sur un cargo, p. 118.
Partie d'une ligne d'autobus, de tramway qui constitue une unité indivisible pour le calcul du prix. || Ce trajet comprend trois sections. || Changement, fin de section.
6 L'autobus J ne connaissait pas encore le système des sections, qu'on essayait depuis trois ans sur les lignes hippomobiles. Le trajet coûtait six sous en première classe.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, XXII, p. 259.
4 (V. 1945). || Section rythmique d'un orchestre de jazz, formée par les instruments qui ont à charge de marquer le tempo, qu'ils jouent un rôle strictement rythmique (percussions, batterie) ou un rôle à la fois rythmique et harmonique (piano — spécialement la main gauche —, basse à cordes ou à vent, guitare, banjo, etc.).Section mélodique.
5 (Mil. XXe). Phys. nucl. || Section efficace : mesure de la probabilité d'interaction d'une particule avec une autre particule ou avec un noyau déterminé.
CONTR. Parallélisme.
COMP. et DÉR. Bissection, sectionnaire, trisection.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Section 28 — of the Local Government Act 1988 was a controversial amendment to the United Kingdom s Local Government Act 1986, enacted on 24 May 1988 and repealed on 21 June 2000 in Scotland, and on 18 November 2003 in the rest of the UK by section(122) of… …   Wikipedia

  • section — sec‧tion [ˈsekʆn] noun 1. [countable] one of the parts of an organization or department: • You will need to speak to the manager of the marketing services section. • Toyota suffered its biggest drop in profit since its sales and manufacturing… …   Financial and business terms

  • Section — may refer to:* Section (bookbinding), papers folded during bookbinding * Section (botany) * Section (category theory), also in homological algebra, and including: ** Section (fiber bundle), in topology ** Part of a sheaf (mathematics) * Section… …   Wikipedia

  • Section — Sec tion, n. [L. sectio, fr. secare, sectum, to cut; akin to E. saw a cutting instrument: cf. F. section. See {Saw}, and cf. {Scion}, {Dissect}, {Insect}, {Secant}, {Segment}.] 1. The act of cutting, or separation by cutting; as, the section of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Section 25 — Origin Blackpool, England Genres Post punk, Alternative dance, Electro, Alternative rock Years active 1977–1988, 2001–present Labels …   Wikipedia

  • Section 8 — or Section Eight may refer to:*Section 8 (military), a kind of discharge from the United States military due to mental illness and/or problems *Section 8 (housing), a U.S. government funded housing program *Section Eight Productions, a company… …   Wikipedia

  • Section Z — Éditeur Capcom Développeur Capcom Date de sortie Décembre 1985 …   Wikipédia en Français

  • Section 25 — ist eine Band, die in den 1980ern auf dem inzwischen nicht mehr existierenden britischen Label Factory Records Platten veröffentlichte. Gegründet wurde die Band im April 1978 von den Brüdern Vincent und Lawrence John, genannt Larry Cassidy in… …   Deutsch Wikipedia

  • Section Fu — est un quatuor de rappeurs français (Linko, Ati Mali, Dexter et Voodoo), issus des 18e, 19e arrondissements de Paris et de la Seine Saint Denis. À l origine, ce groupe fondé en 1994 par Voodoo, s appelait Natifs du 18e. En 1996, ils deviennent… …   Wikipédia en Français

  • section — SECTION. s. f. Une des parties en quoy est divisé un traité, un chapitre &c. Ce livre est divisé en tant de sections. chapitre second. section premiere. il a divisé ce traité par sections. On appelle, Section, En termes de Mathematique, La ligne… …   Dictionnaire de l'Académie française